Yaa Asentawa : Reine de l'empire Ashanti (Actuel Ghana)

Yaa Asentewaa reste une figure très aimée de l'histoire Ashanti et de l'histoire du Ghana pour son rôle dans l'opposition aux colons britanniques. Fervente défenseur de sa terre, de sa langue mais aussi de sa culture.

Son Royaume qui est le royaume Ashanti valorisait autant les hommes que les femmes.

Yaa asentawa a été nommé reine-mère par son frère et à la mort de ce dernier elle le succéda.

L'affrontement d'une femme à la tête d'un empire était étranger aux troupes coloniales britanniques du XIXe siècle en Afrique.


L'appel de Yaa Asantewaa aux femmes de l'empire Ashanti est basé sur les obligations politiques des femmes de l'empire Ashanti et leur rôle dans la société. La société Ashanti était un matrilignage, et dans la hiérarchie les postes masculins avaient des homologues féminins. Pour chaque ôdekuro, conseil de village, une ôbaa panyin était partie responsable pour les affaires des femmes du village.

Le chef d'une division, le ôhene, et le chef de la communauté, le ômanhene, avaient leur homologue féminin ôhemma : une femme chef qui assiste aux conseils. Les femmes participaient non seulement aux procédures judiciaires et législatives, mais aussi au partage des terres et à la décision de commencer ou d'arrêter la guerre.

Yaa asentawa fut exilé aux Seychelles par les colons anglais suite à une bataille féroce entre les femmes du peuple Ashanti et les colons anglais.

Elle reste au Seychelles jusqu'en 1921 , elle décèdera un 17 octobre.